La campagne s’invite au marché de Bassens

Reportage de France 3

Avec cette campagne électorale atypique, ces affaires politico-juridico-financières et une défiance vis à vis des sondages, des médias et surtout des politiques, les électeurs expriment leur ras le bol (au marché de Bassens en Gironde) voire manifestent spontanément comme ce dimanche à Bordeaux.

Par CB

Sur le marché de Bassens, si tout le monde n’a pas la même tendance politique, les opinions convergent: la campagne électorale et la classe politique dans son ensemble ont déçu. Avec son lot d’affaires, d’abus de biens sociaux présumés ou pas, c’est le ras-le-bol général et nul ne s’en cache.

Tout le monde ment, ils font ce qu’ils veulent… Moi je suis dégoûté

C’est une mafia. Ils sont au gouvernement, ils se servent et s’en mettent plein les poches !

Vous avez vu les brèles qui nous mettent encore ?

Ils n’ont rien à faire des pauvres gens qui crèvent dans la rue…

Le ton est donné. En ce dimanche matin sur le marché de Bassens près de Bordeaux, cette campagne présidentielle rime avec désillusion et colère.

Car c’est aussi un des grands marqueurs de cette campagne, l’indécision des électeurs. Selon un sondage Odoxa, plus de la moitié des Français ne sont pas sûrs de leur vote au premier tour.

J’irai voter (…) mais je sais pour qui je ne voterai pas…

Les programmes et les candidats seraient donc interchangeables ? Les militants venus tracter sur le marché sont là pour convaincre du contraire.

En attendant, les candidats ont encore 2 mois pour tenter d’inverser la tendance… et transformer les désillusions en vote d’adhésion.

Regardez le reportage de Maria Laforcade et Marc Lasbarèrres.

A propos Webmaster