Le constat du président de l’AMF

Communiqué de presse de Louis Aliot

Vice-président du Front National

Monsieur PELISSARD, député UMP et président de l’Association des maires de France (AMF) reconnait dans un entretien à l’hebdomadaire Valeurs Actuelles les difficultés que connaissent certains candidats pour rassembler les 500 présentations nécessaires à une candidature présidentielle.

Mais, au-delà de la franchise du propos, il pointe l’évolution principale qui remet en cause le système lui-même : « Depuis qu’ils ont été rendus publics, ces parrainages républicains, indispensables à l’exercice démocratique, ont été assimilés à des soutiens, ce qu’ils ne sont pas. Cela provoque inévitablement une gène. Voilà le problème ».

Ces signatures, en raison de l’évolution de la vie démocratique et institutionnelle, apparaissent donc comme des « votes publics » contraires à l’un des piliers du caractère démocratique de notre régime politique : le secret du suffrage !

Ce changement fondamental dans l’exercice de cette prérogative revêt une importance capitale dans les faits et ne rend que plus crédible notre argumentation devant les plus hautes juridictions administratives et constitutionnelles de notre pays.

Nous demandons donc de modifier dans l’urgence la Loi.

A propos J.Colombier