L’affaire Ruquier

 

[flashvideo width= »610″ height= »400″ file=http://www.fn33.fr/wp-content/uploads/2012/01/ruquier.mp4 /]


Communiqué de Bruno Bilde

Directeur de la communication de la campagne présidentielle de Marine Le Pen

 Monsieur le président,

L’émission de M. Ruquier du 7 janvier est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. D’ici le scrutin
présidentiel, tout est à craindre de la part de cet animateur.

M. Ruquier a diffusé ce samedi cette affiche au cours de son émission hebdomadaire. J’insère
l’image dans ma lettre car peut-être n’êtes vous pas au courant ?

La vulgarité de M. Ruquier atteint son comble. Madame Marine Le Pen est la seule candidate à être
traitée ainsi sur le service public.

Je récapitule ici les atteintes très graves dont elle fait l’objet :

– Émissions « C’est à vous » et « Infrarouge » de Caroline Fourest : des demandes de droit de
réponse sont en cours. Ce serait le minimum que vous vouliez bien les accepter.

– Procédure contre l’émission « Complément d’enquête » relativement à la déontologie des
journalistes de cette émission. J’ai constaté que la semaine dernière des journalistes de cette
émission avaient été placés en garde à vue à l’occasion d’un autre incident déontologique.

– Plainte pour injure contre M. Ruquier après qu’il ait transformé la généalogie de Mme Le
Pen en croix gammée.

– Je n’oublie pas la plainte qu’a dû déposer aussi Me Collard contre M. Darmon et M.
Ruquier.

Maintenant M. Ruquier compare Mme Le Pen à une merde. En ajoutant, « la candidate qui vous
ressemble », Laurent Ruquier insulte au passage des millions de téléspectateurs et d’électeurs.

Sous l’impulsion de France télévisions, la campagne présidentielle s’engage dans une voie
particulièrement nauséabonde et ordurière. J’adresse copie de la présente lettre au Conseil supérieur
de l’audiovisuel et je la rends publique.

 

Communiqué de Rémy Pflimlin

PDG de France Télévisions

« Je souhaite tout d’abord vous inviter à visionner cette émission car le contenu de votre lettre prouve que vous ne l’avez pas vue vous même », a répondu Rémy Pflimlin, dans un courrier envoyé à Bruno Bilde mercredi.

« En effet, Monsieur Ruquier a, au cours de cette émission, fait état des +différentes affiches que Charlie Hebdo a proposées cette semaine pour tous les candidats+ et a montré à l’antenne huit de ces affiches parodiées et publiées par le magazine, parmi lesquelles celle que vous incriminez », a-t-il ajouté.

« Laurent Ruquier n’a donc fait que lire ce qui était écrit sur cette affiche sans autre commentaire. Il n’est donc pas l’auteur ni de l’affiche ni de son texte », poursuit le président de France Télévisions, qui assure que « durant cette campagne, France Télévisions s’engage à respecter les règles de transparence, d’équité puis d’égalité de traitement des différents candidats ».

Communiqué de Bruno Bilde

Directeur de la communication de la campagne présidentielle de Marine Le Pen

Monsieur le Président,
Je réponds au courrier que vous m’avez adressé, tel que je l’ai lu dans la presse.

Je réponds aussi à votre souhait : J’ai été contraint à mon grand regret de visionner plusieurs fois l’émission.

Votre lettre montre que vous ne connaissez pas les règles déontologiques et juridiques : en matière de diffamation ou d’injure, seule la publicité fait le délit. Il est évident qu’en montrant cette affiche dans son émission, Laurent Ruquier a injurié Marine Le Pen. J’ajoute que puisque l’émission n’est pas en direct, vous-même, directeur de la publication, avez pris la responsabilité de diffuser cette affiche et vous avez aussi commis l’infraction.

C’est comme cela que ça se passe. Ce n’est pas du juridisme, c’est la simple application du bon sens.

Enfin, si vous ne comprenez pas que l’affiche relative à Marine Le Pen est injurieuse alors que les autres relatives aux autres candidats ne le sont pas, je crois alors qu’il faut demander à un tribunal de vous donner au moins une leçon de bienséance.

Bien à vous,

A propos J.Colombier